CARTE N° 1 : Signes conventionnels, abréviations et termes

Document PDF

Introduction

La Carte n° 1 comprend la liste des signes conventionnels, abréviations et termes utilisés dans les cartes marines publiées par le Service hydrographique du Canada (SHC), conformément au Règlement de l'OHI pour les cartes internationales (INT) et spécifications de l'OHI pour les cartes marines.

NUMÉRO DE RÉFÉRENCE DE L’OHI. L’OHI a publié une liste type des signes conventionnels abréviations et termes (INT1) à laquelle le Canada se conforme. La liste attribue une lettre à chaque catégorie principale d’entités portées sur les cartes marines (comme « D » pour les entités artificielles) et un numéro à chaque signe conventionnel ou abréviation dans chacune des catégories.

LES LONGITUDES se rapportent au Méridien de Greenwich.

LES RELÈVEMENTS se rapportent au compas vrai et vont de 000° à 359°, dans le sens des aiguilles d’une montre.

LE ZÉRO DES CARTES est le plan de référence des sondes et est mentionné dans le titre de chaque carte marine. Des informations supplémentaires peuvent être données sous la forme de tables, de notes ou de graphiques. Le zéro des cartes est le niveau de basse mer auquel se rapportent les profondeurs des eaux couvrant des entités en permanence et l’altitude de celles qui sont périodiquement submergées. Certaines basses mers peuvent être inférieures au zéro des cartes. Ce phénomène ne se produit que dans certaines conditions astronomiques, mais des perturbations météorologiques peuvent faire tomber des marées moyennes en dessous du zéro des cartes, lorsque l’amplitude de la marée est peu importante.
Le SHC utilise la basse mer inférieure, grande marée ou la marée normale la plus basse comme niveau de référence pour le zéro de ses cartes couvrant les eaux tidales. Dans les eaux non tidales, c’est le niveau de basses eaux qui est utilisé comme zéro des cartes.

PROFONDEURS. Les unités utilisées (mètres, brasses ou pieds) sont indiquées dans le titre de la carte marine. La légende MÉTRIQUE/METRIC, en gros caractères magentas, est inscrite dans la marge des cartes métriques. Les profondeurs sont exprimées de façon suivante sur les cartes marines canadiennes :

  1. en mètres et décimètres pour les profondeurs de 21 m ou moins et en mètres seulement pour les profondeurs supérieures à 21 m,
  2. en mètres et décimètres pour les profondeurs de 30 m ou moins et en mètres seulement pour les profondeurs supérieures à 30 m,
  3. en brasses et pieds pour les profondeurs de 11 brasses ou moins et en brasses seulement pour les profondeurs supérieures à 11 brasses,
  4. en brasses et fractions de brasses sur quelques cartes marines plus anciennes,
  5. en pieds.

Sur certaines cartes marines destinées aux bâtiments à fort tirant d’eau et lorsque les profondeurs sont suffisamment précises, les sondes situées entre 21 m (11 brasses) et 31 m (16 brasses) de profondeur peuvent être exprimées en mètres et décimètres (en brasses et pieds). La position géographique d’une sonde est le centre de la côte de la profondeur.

SONDES DÉCOUVRANTES. Les chiffres soulignés sur les zones asséchantes ou entre parenthèses contre les entités sont des altitudes au-dessus du zéro des cartes. Lorsque le chiffre de la sonde découvrante ne peut être placé à sa position exacte, il est indiqué à proximité de la sonde et entre parenthèses.

ALTITUDES ET HAUTEURS LIBRES. Sur les cartes des eaux à marée, l'altitude des feux, des îles, etc. et la hauteur libre de structures comme les ponts et les lignes à haute tension est ordinairement donnée par rapport à la pleine mer supérieure, grande marée. Sur les cartes marines couvrant des eaux non tidales, elles sont données par rapport au zéro des cartes. Le zéro des cartes, par rapport auquel sont mesurées les altitudes et les hauteurs libres, est toujours indiqué dans le titre de la carte marine. Le chiffre de l’altitude est indiqué à proximité de la sonde de l’entité et entre parenthèses, lorsqu’il ne peut être placé sur l’entité. Sur les cartes métriques, la hauteur libre est exprimée en mètres et décimètres jusqu’à 10,0 m et en mètres entiers au-delà de 10,0 m. Sur les cartes non métriques, la hauteur libre est exprimée en pieds.

SYSTÈME DE RÉFÉRENCE GÉODÉSIQUE. Le nom et la date du système de référence horizontal utilisé pour une carte marine sont indiqués dans le titre avec, le cas échéant, un avis sur les corrections à appliquer aux positions géographiques pour les convertir au système de référence international, ou au système régional internationalement reconnu.

ÉCHELLES. L’échelle numérique est le rapport entre la mesure sur la carte marine et la distance réelle sur la surface de la Terre. Ce rapport est exprimé au moyen d’un numérateur 1 (p. ex. 1:200 000).

LE MILLE MARIN INTERNATIONAL. Le mille marin international compte 1 852 mètres (6 076,1 pieds). Pour des raisons pratiques, nous utilisons le « mille marin » pour exprimer les distances. Un mille marin représente la longueur d'une minute d'arc, mesurée le long du méridien, à la latitude d'une position donnée.

COULEURS CARTOGRAPHIQUES ET DES SIGNES CONVENTIONNELS. La couleur et la taille des signes conventionnels utilisés sur les cartes marines canadiennes peut dévier de celle indiquée dans la présente publication. Les styles de lettrage et l’emploi de majuscules varient considérablement sur les cartes marines publiées par le SHC et peuvent dévier de celles mentionnées dans la présente publication; toutefois, ces différences n’indiquent aucunement une signification différente.

LORAN-C. Les cartes marines qui comprennent une surimpression d’un réseau sont identifiées par les préfixes L(C), L/C ou LC, situés près du numéro de la carte marine.

RÉFÉRENCE AUX CARTES MARINES. Les cartes marines à plus grande échelle devraient normalement être utilisées dès que leurs limites ou références reportent leurs utilisateurs à d’autres cartes, car elles mentionnent des renseignements supplémentaires essentiels à la navigation.

ÉDITIONS CARTOGRAPHIQUES. Les trois termes décrits ci-dessous sont utilisés pour indiquer l’état des cartes marines canadiennes.

CARTE NOUVELLE. Première publication d'une carte marine canadienne couvrant une zone qui n'avait pas encore été représentée à l'échelle indiquée ou couvrant une zone différente de celle couverte par une carte canadienne existante.

NOUVELLE ÉDITION. Une nouvelle édition est une nouvelle publication d’une carte marine existante contenant les corrections essentielles à la navigation en plus de celles diffusées par le biais des Avis aux navigateurs. Une nouvelle édition annule les éditions précédentes.

RÉIMPRESSIONS. Une réimpression est un nouveau tirage de l'édition en vigueur d'une carte marine à laquelle aucune modification importante pour la navigation n'a été incorporée, à l'exception de celles préalablement diffusées par le biais des Avis aux navigateurs. Elle peut également faire l'objet de corrections provenant d'autres sources, à condition que ces modifications ne soient pas considérées comme essentielles à la navigation. Les tirages antérieurs de l’édition courante restent toujours en vigueur.

La Carte n° 1 et les mises à jour pour la Carte n° 1 sont maintenant disponible en ligne. Par ailleurs, de plus amples renseignements sur les cartes marines canadiennes, les Instructions nautiques, les Tables de marées et courants du Canada et autres publications du gouvernement destinées aux navigateurs peuvent être obtenus à l’adresse www.cartes.gc.ca.

L'édition canadienne des Avis aux navigateurs publiée mensuellement est disponible en ligne à https://www.notmar.gc.ca. Ce site contient d'importantes informations générales et sur la sécurité de la navigation, ainsi que ces corrections critiques à la navigation : les modifications aux cartes marines canadiennes, Aides radio à la navigation maritime, Instructions nautiques, Guides nautiques et à la Liste des feux, des bouées et des signaux de brume.

Pour vous abonner à notre service en ligne et pour recevoir automatiquement l’édition mensuelle électronique complète des Avis aux navigateurs, rendez-vous au site https://www.notmar.gc.ca/email-fr.php/.

Les utilisateurs désireux d’obtenir des mises à jour hebdomadaires pour leurs cartes marines peuvent s’abonner à ce service en établissant leur « profil d’utilisateur » sur le site. Cette fonction permet aux utilisateurs d'enregistrer les cartes marines qu'ils ont en leur possession. Les personnes enregistrées sont automatiquement informées par courriel de la publication d’avis aux navigateurs relatifs à leurs cartes marines.

Date de modification :